Dans quelles villes investir en Bretagne ?

La Bretagne est devenue le paradis de l’investissement en l’espace de quelques années. Son potentiel socio-économique et son influence salutaire sur les conditions économiques de ses contrées limitrophes a rendu cette région éligible pour un partenariat commercial durable.

À cet effet, de nombreux professionnels et businessmen accourent de tous les pays pour faire fructifier leurs capitaux dans les secteurs économiques bretons.

Il est incontestablement vrai que les placements en Bretagne sont très rentables. La réussite des investissements en Bretagne dépendent du choix des villes. Quelles sont les villes où il est favorable d’investir en Bretagne ?

Pourquoi investir en Bretagne ?

Investir en Bretagne a quelques avantages si on n’évoque que son potentiel économique.

Cet atout se traduit par :

  • Le dynamisme de sa population

La région bretonne se démarque par sa population active. Comptant 3,3 millions d’habitants, la Bretagne est l’une des premières zones de France dont le taux de mortalité et de chômage est très bas.

Grâce à divers stratégies d’accompagnement économiques visant à améliorer les conditions de vie de la population, cette région figure parmi les endroits les plus bons à vivre en Europe.

Le dynamisme de la population bretonne favorise la création d’innombrables emplois, ce qui réduit considérablement le taux de chômage et accroit les recettes économiques et financières.

De par la qualité des conditions de vie, la Bretagne accueille des milliers de visiteurs chaque année. Certains sont de passage comme les touristes ou bien excursionnistes tandis que d’autres viennent pour s’y sédentariser, tels les migrants.

Attirés par le développement de chaque secteur économique, de nombreux professionnels, aspirants au monde des affaires, investisseurs et businessmen viennent aussi pour déposer leurs bagages dans la contrée.

Disposant de ressources inépuisables, la Bretagne offre en effet toutes les opportunités à quiconque voulant faire fortune, créer un empire financier ou bien arrondir ses chiffres d’affaires.

D’après quelques sources, de nombreux investisseurs internationaux n’hésitent pas à signer des accords commerciaux avec les business bretons. Ces accords peuvent valoir jusqu’à des milliards d’euros.

Depuis une dizaine d’années, les partenaires économiques de la Bretagne sont les Nouveaux Pays Industrialisés comme l’Inde, l’Indonésie, la Chine et les pays du Golfe. Par conséquent, ces partenariats financiers permettent de booster le PIB de la région et amplifier son économie.

  • L’agriculture et la pêche en plein essor

L’agriculture et la pêche sont les principaux facteurs du développement économique de la Bretagne. Pendant plusieurs décennies, les autorités se sont focalisées sur ces deux secteurs.

Elles ont alors proposés diverses tactiques pour renforcer ces domaines de sorte à ce qu’ils deviennent les principaux générateurs de ressources financiers de Bretagne.

Ces mannes récoltées permettent la création et l’amélioration dautres domaines économiques. En conséquence, la Bretagne est devenue l’un des exportateurs de produits mariniers et légumineux les plus sollicitées en Europe, à l’égale des régions méditerranéennes.

On estime que des millions de tonnes de ces produits sont exportés dans de nombreux pays. Les spécialistes en économie locaux affirment que le chiffre est en pleine montée. À ce stade, la Bretagne est susceptible de devenir le premier exportateur de produits agricoles dEurope, dici quelques années.

  • La progression constante du service marchand

Le service marchand constitue les domaines dactivités visant à alimenter le commerce. Il est lié étroitement à la construction ou aux infrastructures et se compose de plusieurs branches comme les transports, les activités financières et immobilières, les hôtels et restaurants. Les établissements scolaires et sanitaires font également partie du secteur marchand de la Bretagne.

Avec l’évolution continuelle du tourisme, ce domaine a favorisé le rétablissement de certains monuments en ruine. C’est l’une des secteurs d’activités en pleine expansion après l’agriculture et la pêche.

Cela malgré les nombreuses crises qu’elle a traversées. La plus affligeante était d’ailleurs celle de 2008, ayant causé une pénurie importante dans le domaine infrastructurelle.

Malgré ce fléau financier, le secteur a pu rebondir rapidement. On estime d’ailleurs que ce secteur constitue 33, 2 % de la valeur ajoutée à l’économie bretonne.

Les acteurs de l’économie ambitionne d’accroître davantage ce chiffre afin de surpasser la concurrence et de propulser la Bretagne dans la liste des régions les plus développées et plus prisées d’Europe. Actuellement, on décompte des millions d’infrastructures d’accueil dans la région bretonne.

Quels sont les meilleurs placements en Bretagne ?

En plus de l’agriculture et de la pêche, la Bretagne dispose d’autres secteurs d’activités on ne peut plus rentable. Étant en plein essor, ces domaines contribuent à l’épanouissement économique de la région. Ils permettent également de faire fructifier l’argent misé, dans le cadre d’un investissement.

Ces placements ne sont ni plus ni moins que :

  • L’industrie automobile

Depuis de nombreuses années, la Bretagne est devenu l’une des références en conception et essayage automobile. Avec ses 250 établissements de création de véhicules et ses 17 000 salariés, la Bretagne s’apprête à concurrencer avec les géants de la production automobile en fournissant à leurs tours des voitures de qualité.

Les véhicules sont confectionnés à partir de la technologie de pointe, dans l’observation des normes internationales. À l’apogée du numérique, la Bretagne souhaite uniformiser les véhicules produits et leur donner des aspects futuristes. De plus en plus de voitures intelligentes sont produites au niveau des entreprises immobilières.

Ce sont des voitures programmés et fonctionnant sans l’intervention humaine qui ont le vent en poupe. Des représentants des pays producteurs mondiaux de voitures concluent des accords avec les responsables locaux, dans le cadre d’investissements.

  • La construction navale et le nautisme

La Bretagne constitue la première région française pour la construction de tous les prototypes de bateaux. Il dispose de 117 entreprises, de 11 600 emplois et de 19 équipes de recherches. Ces équipes œuvrent pour étudier la puissance et l’impact de chaque prototype avant de le commercialiser.

À elle seul, la Bretagne fourni une chiffre d’affaire de 600 000 000 d’euros dans le domaine marine et navale. Avec l’appui de la technologie de dernier cri, cette contrée ambitionne de produire des navires et bateaux du futur.

Plaçant l’environnement au centre du développement économique, cette région a adopté les stratégies ainsi que les mesures nécessaires pour que chaque travail de production ne porte pas préjudice à la biodiversité marine.

Il s’agit dans ce cas dune mesure d’accompagnement éco-responsable. Voulant partager son savoir-faire, la Bretagne est en mesure de produire des navires aux autres contrées limitrophes. Dans ce cas, il est ouvert à tout  accord commercial et même investissement.

  • La biotechnologie

L’innovation est au cœur de l’économie bretonne. Avec la technologie à son paroxysme sur son territoire, la Bretagne s’oriente de plus en plus dans la recherche ou bien la manipulation moléculaire à l’aide de la technologie. Ce qu’on appelle technologie.

Ce domaine est en pleine effervescence car il favorise la création de produits nécessaires à la consommation comme les aliments, les produits cosmétiques ou bien les médicaments.

Avec l’appui de la technologie de pointe, il est plus facile de manipuler les atomes et molécules présents dans chaque produit commercialisé.

Cela rajoute à leur efficacité et performance. Mise à part les entreprises, des centres de recherches, des organismes et même des universités spécialisées dans la biotechnologie sont implantés partout en Bretagne.

Un tel phénomène a pour but de promouvoir davantage le domaine d’activité de la biotechnologie. Ce secteur génère des chiffres d’affaires impressionnants, qui oscillent de quelques millions à quelques milliards d’euros. C’est l’un des secteurs favorables pour un investissement.

  • L’éco-activité et l’énergie marine renouvelable

La Bretagne a largement été influencée par le défi imposé par la convention de Tokyo. Cette convention exige que tous les consommateurs soient ravitaillés en énergie verte jusqu’en 2050. Afin de remporter ce défi, la région souhaite utiliser ses ressources naturelles pour produire de l’énergie pure et écologique.

Notons que la contrée dispose d’un potentiel énergétique exceptionnel sur l’ensemble de gisement présent sur les côtes: vents, courants, vagues. Dans le cadre d’une transition énergétique, la Bretagne use de ces atouts pour créer des matériaux permettant la production d’énergie écologique et de réduire la consommation d’énergie.

Par conséquent, elle propose des matériaux comme les panneaux photovoltaïque ou bien des mesures d’économie d’énergie comme la production d’énergie marines renouvelables, la conversion de déchets en produits recyclables et l’éco-construction. D’après les experts, ce secteur rapporte beaucoup pour quiconque souhaitant y investir.

  • L’immobilier

En l’espace de quelques années, la Bretagne figure parmi l’une des capitales de l’immobilier les plus convoitées. On l’apprécie pour la qualité de ses biens immobiliers à savoir les maisons, les appartements, les résidences et même les territoires vierges.

Regroupant des pôles estudiantines importante, la Bretagne propose divers logements à louer ou bien à acheter aux étudiants, en particuliers pour les universitaires.

La région bretonne regroupe aussi des habitats pour les hommes daffaires et les professionnels voulant arrondir leurs chiffres daffaires dans la contrée. Pour faire plaisir aux consommateurs, le prix des biens immobiliers est très attractif.

On estime le coût aux environs de 1000 euros par m2. Les étudiants bénéficient d’une réduction. Avec l’ampleur du marché immobilier, la Bretagne offre toutes les conditions et opportunités à quiconque voulant miser dans l’investissement immobilier. De nombreux agences et accompagnateurs locaux sont présents pour appuyer les débutants ou aspirants de lentreprenariat immobilier.

Que l’on souhaite investir dans le neuf ou dans l’ancien, la Bretagne met à disposition diverses stratégies pour parvenir à son objectif. D’après les spécialistes, des milliers de professionnels venant du monde entier font l’acquisition de maisons, d’appartements ou de terrains inutilisables en Bretagne chaque année.

Un tel phénomène permet de tonifier davantage le trafic de l’immobilier dans la région bretonne. Il permet également d’affiner le niveau économique de la Bretagne.

Les villes à privilégier pour investir en Bretagne

  • Rennes

Rennes est un chef-lieu de Bretagne qui se démarque par l’importance des pôles estudiantins et universitaires. Des milliers de personnes venant des quatre coins du monde déposent chaque année leurs valises dans cette zone pour poursuivre leurs études.

La qualité des études, des conditions de vie et le coût abordable des produits facilitent le séjour. De par la beauté de ses infrastructures d’accueil et le développement de chacun des secteurs économiques, Rennes fait partie des premières villes de Bretagne, même de France ou voire dEurope où il est bon d’investir.

En plus de son économie surprenante, les visiteurs l’apprécient pour la jeunesse de sa population ainsi que pour sa nature active.

Carrefour entre la tradition et la modernité, la ville de Rennes propose fréquemment des festivals culturels et contemporains. Des vestiges historiques parsèment la ville et invitent à l’exploration. Il existe d’autres endroits pour les amateurs d’activités mondains comme les salles de jeux, de cinéma et même de théâtre.

  • Brest

Brest a longtemps été connu comme étant une ville militaire. Son port militaire en est d’ailleurs l’emblème. Avec la diversification de son économie, l’image que les gens avaient d’elle a changé peu à peu. Aujourd’hui, elle est considérée comme une ville aux mille facettes économiques.

La ville doit son explosion économique à ses activités nautiques qui a permis la création de nombreux emplois lié à la recherche maritime. Les recettes récoltées financent d’autres projets et font déployer l’économie.

Capitale européenne des activités maritimes, Brest propose les opportunités nécessaires à quiconque souhaitant faire fortunes grâce aux ressources marines et maritimes.

Ce n’est pas étonnant que de nombreuses personnes souhaitent faire affaire dans ce domaine dans la ville. Les chiffres d’affaires valent aux environs de quelques milliards d’euros. En plus des autochtones, les étrangers sont aussi nombreux à investir dans le secteur de Brest. 

  • Saint-Malo

Saint-Malo est une cité qui surpasse pour ses monuments historiques et donc pour l’épanouissement du tourisme. 10 fois séculaires, cette contrée conserve bien les héritages de son riche passé.

Des milliers de visiteurs viennent chaque mois dans la ville pour admirer ses vestiges historiques assez surprenants. L’accroissement du nombre de touristes est salutaire à la ville car il permet de récolter assez de recettes et aide à créer une manne.

Cette manne permet par la suite d’alimenter d’autres secteurs d’activités socio-économiques et d’augmenter le nombre d’emplois.

L’arrivée en montée des touristes permet également d’augmenter le nombre d’infrastructures d’accueil à Saint-Malo comme les restaurants, les hôtels et autres lieux de divertissements. C’est dans ce domaine que d’innombrables professionnels investissent. Les chiffres d’affaires obtenus sont d’ailleurs très satisfaisants.

En plus des habitats touristiques, la ville de Saint-Malo est favorable pour l’investissement dans la location classique ou bien l’achat de maison.

Pour arrondir leurs fins de mois, particuliers comme professionnels à Saint-Malo convertissent leurs chez-soi en auberge pour les touristes dans le cadre de la location Airbnb. Durant le séjour des touristes, les occupants de la maison doivent vider les lieux. 

  • Lorient

Lorient est une ville avec une qualité de vie idéale. Situé près de la mer, c’est le premier port de pêche français. C’est d’ailleurs une ville qui captive aussi bien pour son patrimoine naturel que son patrimoine culturel. Ses mers regorgent d’espèces très rares qui constituent une richesse inestimable pour la ville.

La qualité de la plage et des eaux marines sont favorable à des activités nautiques comme les plongées. Depuis quelques années, de nombreux businessmen sont enclin à investir dans la protection des espèces, la création d’entreprises liées à la pêche ou bien la conception de lieux de divertissement.

À l’instar de Brest, Lorient est tiraillé entre la modernité et la tradition. De ce fait, les activités contemporaines et traditionnelles se mêlent les unes aux autres. Il est aussi possible d’y rencontrer des infrastructures à la fois neuves et anciennes. Les infrastructures anciennes ont été savamment bien conservées.

En bref, la ville a su préserver son patrimoine culturel et historique tout en se modernisant : constructions modernes, réseau de transport en commun excellent et présence de nombreuses pistes cyclables.

  • Quimper

Chef-lieu du Finistère, Quimper est la troisième ville la plus peuplée de Bretagne. Connu sous le sobriquet de «ville d’art et d’histoire», cette ville renferme un patrimoine historique exceptionnel ainsi que de nombreux espaces verts. Le placement le plus rentable est limmobilier.

Les biens immobiliers excellent pour leurs designs ainsi que leurs rapports qualité-prix intéressants. Les prix du marché immobilier y est très abordable. Les gens en quête de logement dans la contrée mais ayant des revenus modestes sont en mesure d’obtenir des locations de logements sans CDI.

Connu pour l’importance de ses pôles universitaires, Quimper propose des appartements à bas prix mais confortables aux étudiants venus poursuivre leurs études dans la contrée. Le tourisme y est également en pleine effervescence. Les visiteurs apprécient aussi bien la beauté du centre-ville que la magnificence des monuments historiques.

Les vestiges des temps archaïques sont encore bien conservés et invitent les touristes à l’exploration. De par ses atouts culturels et socio-économiques, Quimper a été à plusieurs reprises élue comme étant l’une des villes de France où il fait bon à vivre et où il est propice d’investir.

Laisser un commentaire