Reconversion en agent immobilier, comment faire ?

La reconversion professionnelle est une décision qui attire de nombreux individus. Cette mutation du travail est devenue une nouvelle tendance très répandue en France. Elle est en développement constant.

Avec à peu près 336 000 emplois dont 22 % de cadre, le secteur de l’immobilier est sans aucun doute un domaine qui recrute tout au long de l’année. D’ailleurs, le métier d’agent immobilier est très recherché par la majorité des entreprises.

C’est une profession accessible à tout le monde en reconversion professionnelle. Découvrez dans cet article, les démarches à suivre pour devenir un bon agent immobilier.

Les raisons qui poussent à la reconversion professionnelle

question-mark-2123967_1280(26)

Compte tenu de la demande actuelle pour les métiers dans l’immobilier, la conversion dans ce domaine est tout à fait une bonne idée. Pourtant, ce n’est pas l’unique raison qui pousse les individus à pratiquer ce métier.

Il y a aussi :

– la difficulté accrue pour apercevoir une évolution professionnelle dans le poste qu’ils occupent actuellement.

– le salaire n’est pas assez satisfaisant et ne couvre pas les charges de travail ainsi que les diverses responsabilités.

– l’individualité trop poussée dans l’équipe au travail ou une mauvaise ambiance de travail.

– l’accumulation de contrats précaires auprès d’un employeur identique ou le secteur métier sans perceptive d’un contrat stable.

– l’envie de changer d’air et de s’occuper d’une fonction qui fait un sens.

Le domaine de l’immobilier, un monde promettant un bel avenir

house-1353389_1280(24)

Même si le domaine de l’immobilier traverse de temps en temps une petite crise, les agences immobilières continuent à recruter de nouveaux profils. De ce fait, le marché reste toujours dynamique malgré ce passage.

Tous les ans, environ 4 000 postes dans environ 50 métiers ont été créés en 2017 pour accueillir les nouveaux bacheliers. Or, ces derniers ne comptent que 3 000 à 35 000 par an. Sachez tout de même que la plupart de ces offres concernent le métier de négociateur sur le terrain.

Comment devenir un agent immobilier compétent ?

real-estate-3337032_1280(7)

Un agent immobilier doit avoir un BTS ou un DEUST Professions Immobiliers (Bac+2). Vous pouvez également exercer ce métier avec un diplôme commercial, type BTS Négociation et Relation Client.

Par ailleurs, il existe des écoles reconnues par la profession qui délivrent des certificats d’agent immobilier à savoir : l’École Supérieur des Professions Immobilières (ESPI), l’Institut national Supérieur de l’Immobilier (INSI), l’École Supérieure de l’Immobilier (ESI), l’Institut du management des services immobiliers (Imsi) et l’École française de l’administration de biens (Efab).

Si vous souhaitez avoir un peu plus de bagages, il faudra poursuivre vos études en Bac +3/Bac +5 dans un cursus juridique, commercial ou économique est aussi envisageable.

Pour avoir des connaissances supérieures, suivez les formations en master pro droit de l’immobilier et de l’habitat ou encore droit immobilier ou urbanisme et construction. Pour les personnes qui veulent avoir une spécialisation dans l’immobilier, il existe des masters maîtrise d’ouvrage et gestion immobilière ou management du patrimoine et de l’immobilier.

Les missions d’un agent immobilier

paper-3309829_1280

Principal acteur de toutes les transactions immobilières, l’agent immobilier se charge de la location ou de la vente de la maison, l’appartement, de l’immeuble industriel ou des locaux commerciaux. Les particuliers comme les entreprises passent par ses services afin de trouver ou vendre leurs biens immobiliers.

Tous les jours, il alimente son portefeuille de biens immobiliers, diffuse des annonces dans la presse et sur internet, organise des visites, recherche des acquéreurs et gère les contrats de vente et de location. L’agent immobilier est aussi en charge de l’évaluation et de l’estimation des biens dont il s’occupe.

Les qualités requises pour être un bon agent immobilier

feedback-3239454_1920

Le métier d’agent immobilier requiert un goût pour contact avec les clients. Vous devez être capable d’écouter et d’appréhender les besoins clients et les satisfaire. Un bon agent doit faire preuve d’une bonne organisation, de disponibilité et de diplomatie pour réussir à vendre un produit rapidement.

Pour discuter et négocier les prix, il faut avoir des talents de négociateur et un esprit persuasif. Il est indispensable de se montrer persévérant, car la concurrence est assez rude et le marché fluctuant.

À part cela, ce professionnel doit faire appel à ses compétences fiscales et juridiques. Vous accompagnerez votre client dans toutes les démarches administratives jusqu’à la conclusion de la vente ou de la location.

Il est impératif de bien maîtriser le droit immobilier pour donner des conseils à votre acquéreur. Enfin, avoir un permis de conduire est actuellement obligatoire pour un agent immobilier qui travaille en province. Si possible, il devrait posséder un deux-roues ou une voiture.

Le salaire de base

money-2159310_1280

L’agent immobilier occupe une fonction importante. En effet, il met en liaison deux personnes différentes : un acheteur ou un locataire potentiel avec le propriétaire du bien immobilier.

Son salaire est extrêmement variable et varie en fonction de plusieurs critères. Retrouvez ci-dessous les détails à ce sujet.

  • Le salaire d’un débutant

La majorité des professionnels dans le secteur est titulaire d’un BTS Professions Immobilières, validé en deux ans. La rémunération d’un agent immobilier est susceptible de connaître d’importantes variations au cours de l’année.

Son paiement dépend entièrement de la formation initiale. C’est elle qui vous permet d’accéder à un poste plus prestigieux et de développer votre réseau professionnel. Il est assez difficile de déterminer la rémunération exacte d’un agent immobilier débutant. En général, il reçoit entre 1 500 à 3 000 euros bruts par mois, en fonction de sa situation.

  • Le salaire moyen d’un agent immobilier en fonction

Le salaire moyen d’un agent immobilier dépend de trois critères à savoir son statut, son expérience et son réseau. Pour savoir la rémunération de ce professionnel, il faut prendre en compte les différentes catégories d’agent immobilier.

En fait, ce terme regroupe aussi d’autres statuts et fonctions commerciales comme : les négociateurs, les agents mandataires et les agents commerciaux alors que ce sont tous des métiers opposés, mais interdépendants.

D’un point de vue global, le salaire moyen d’un agent immobilier est très attractif. Il dépasse celui de la plupart des artisans et commerçants. En moyenne, il s’élève à 32 446 euros pour une personne non cadre. Les agents-cadres gagnent à peu près 51 415 euros, soit un salaire mensuel brut de 4 300 euros.

  • Le salaire d’un agent immobilier indépendant

Contrairement à l’agent qui travaille dans une agence fixe, celui qui est indépendant ne reçoit pas un salaire fixe. Il touche une commission sur toutes les ventes qu’il effectue. Les honoraires des particuliers ou de l’agence qui fait appel à ses services varient entre 3 à 6 % du prix de vente, selon la loi Huguet.

Ainsi, pour une vente d’un bien immobilier de 300 000 euros commissionnée à 75 %, la rémunération de l’agent immobilier indépendant s’élève à environ 8 809,83 euros.

Toutefois, la situation est tout à fait différente en cas de location. Depuis l’application de la loi Alur pour l’Accès au logement et un urbanisme rénové du 24 mars 2014, les honoraires des agents immobiliers sont désormais plafonnés entre 11 à 15 euros TTC par m2.

  • L’évolution de la carrière

Après quelques années de pratique et d’expérience, l’agent immobilier peut se spécialiser dans un type de biens particulier. Il peut aussi créer sa propre agence s’il le souhaite.

Peut-on devenir agent immobilier sans avoir de diplôme ?

Il est tout à fait envisageable de devenir un agent immobilier sans diplôme.

Vous avez quatre possibilités au choix :

La première option est : de passer un diplôme tout en travaillant en agence. Bien évidemment, c’est beaucoup de travail, mais c’est une possibilité qui s’offre à n’importe quel âge et à n’importe quelle étape de votre parcours professionnel.

Certaines personnes préparent un BTS professions immobilières et d’autres des licences professionnelles. Il n’est jamais trop tard pour entamer une reconversion.

La deuxième alternative est : d’avoir été salariée dans une agence immobilière et maintenue un poste non cadre. Alors, il faut avoir 10 ans de pratique pour avoir une carte professionnelle. Si vous êtes titulaire d’un baccalauréat, il vous faut 3 ans de travail.

Si vous avez été employé avec un statut-cadre, 4 ans d’expérience suffisent. Cette expérience ne délivre aucun diplôme, mais vous aurez directement une carte professionnelle d’agent immobilier.

La troisième possibilité est : si vous avez travaillé au moins 3 ans de l’immobilier. Vous obtiendrez la validation des acquis de l’expérience (VAE). Dans ce cas, vous devez présenter devant un jury, un dossier qui atteste que vous bénéficiez réellement de toutes les connaissances requises par le titre visé.

La quatrième option c’est : il suffit de présenter cette demande de VAE après 3 années de travail, même si vous n’avez jamais exercé un métier dans l’immobilier. Cette homologation vous permettra d’obtenir la carte professionnelle. Il faut juste vérifier le diplôme convoité qui donne accès à la carte : licence de commerce ou de management.

  • Les qualités requises pour un agent immobilier sans diplôme

Comme pour un agent diplômé, vous devez avoir de la rigueur et une grande flexibilité. Bien évidemment, il faut être disponible, ponctuel et très organisé pour pouvoir gérer votre planning et vos rendez-vous.

En effet, ils peuvent être fixés à la dernière minute et à n’importe quel moment. Enfin, ce métier nécessite un sens du relationnel.

  • Les conditions pour obtenir une carte T

Une fois que vous aurez franchi toutes les étapes nécessaires, vous pourrez demander la carte T auprès de votre CCI locale. L’administration vous demandera de remplir un formulaire et d’apporter les pièces justificatives énoncées ci-dessous :

– l’assurance responsabilité civile professionnelle : elle permet de vous assurer contre les accidents qui pourraient arriver à tiers. Elle est obligatoire, sauf pour les salariés.

–l’immatriculation au Registre des Commerces et des Sociétés (RCS) : quand vous vous lancez dans une activité, vous devrez obligatoirement être déclaré au RCS. Il faut présenter un extrait KBIS de moins d’un mois. Le RCS est renouvelable tous les 5 ans.

–respecter les conditions de moralité : autrement dit le bulletin n° 2 de votre casier judiciaire doit être vierge.

–ouvrir un compte séquestre : c’est aussi une obligation pour tous les agents immobiliers. Il est utilisé lorsqu’un acheteur veut finaliser la vente. Il sert au versement de fonds lors des transactions immobilières.

–obtenir une attestation de garantie financière : une autre obligation, mais uniquement pour les agents détenant des fonds, effets ou valeurs. Cette garantie permet de vous prémunir contre les divers risques à savoir les détournements financiers ou un défaut de paiement.

Néanmoins, vous devez poser une caution de 1 000 euros auprès de l’assurance, d’une banque ou de la Caisse des Dépôts pour bénéficier de cette garantie financière.

Les autres métiers disponibles en matière immobilière

realtor-3180037_1280(8)

  • Le promoteur immobilier

Il est surtout sollicité dans le domaine de la production et de la promotion d’un bien immobilier. En général, cette personne travaille dans des entités de construction privée ou publique, mais il peut aussi exercer son métier d’une manière libérale.

Il se charge principalement des programmes immobiliers. Il étudie au préalable la faisabilité des projets, recherche les terrains, trouve des architectes, des notaires, des bureaux d’études, des géomètres pour développer le chantier. Pour ce faire, il lance des appels d’offres.

  • L’expert immobilier

Cette fonction est fleurissante de nos jours. L’expert immobilier estime le prix d’un bien, que ce soit un terrain commercial, un fonds de commerce ou encore un appartement. Plusieurs propriétaires désirent connaître la valeur de sa maison.

Ainsi, ils demandent l’avis d’un professionnel d’effectuer cette demande d’estimation.

Pour l’évaluation, l’expert immobilier procède par étapes :

– visite le bien.

– entame une étude du dossier.

– vérifie les documents concernant le bien (plans cadastraux, certificat de propriété, etc.).

– étudie l’emplacement de la maison ainsi que les paramètres qui peuvent influencer sa valeur.

– rédige un rapport d’expertise, une conclusion signée et datée suivant les normes de la CEEI.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s