Quel est le prix du mètre carré à Paris ?

Les biens immobiliers en vente à Paris sont loin d’être à la portée de tous. La rareté des espaces à vendre dans la capitale en fait un territoire fortement convoité. Les potentiels acquéreurs les plus modestes se limitent à des espaces de quelques mètres carrés plus ou moins éloignés du centre de la métropole. Tandis que les plus fortunés se lancent en concurrence dans la quête des surfaces les plus prestigieuses de la ville.

Les professionnels de l’immobilier anticipent une hausse historiquement élevée des biens parisiens pour les mois à venir. Si les tarifs en vigueur s’avèrent quelque peu inaccessibles pour les foyers moins aisés, la hausse anticipée pour le mois prochain ne fera que réduire leurs chances d’accéder à des espaces aussi prestigieux, sauf en cas d’aide à long terme au financement.

Ainsi, cette catégorie de la population se limite à des offres plus abordables proposant des conditions moins avantageuses. Cependant, celles-ci peuvent éventuellement s’avérer plus ou moins intéressantes dans le sens où vous avez la possibilité de rénover selon vos moyens pour apporter un minimum de confort dans votre espace.

À quelques milliers d’euros le mètre carré

money-2724245_1280(6)

À l’heure actuelle, le prix au mètre carré à Paris s’élève à 9 570 euros en moyenne. Et pour une surface de 75 m2, le quota monte à 10 000 euros par mois. Selon les prévisions des spécialistes de l’immobilier, la tarification pourra même grimper à 9 730 euros en Avril prochain.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de ce coût plus ou moins exorbitant. Le manque de logements disponibles dans cette zone fait partie des raisons principales qui incitent les vendeurs à appliquer des tarifs quelque peu élevés. Néanmoins, certains acquéreurs considèrent le prix de vente plus opportun que celui de la location. Autrement dit, ils préfèrent acheter que louer.

Peu de personnes peuvent de ce fait envisager d’investir dans la pierre dans la Ville lumière. Le faible niveau des taux d’emprunts ne suffit plus à compenser la hausse de la valeur des biens immobiliers depuis que le prix au mètre carré a atteint le seuil des 9 000 euros en début 2018. La seule alternative est de passer par l’allongement des mensualités de remboursement d’un crédit à faible taux d’intérêt.

De plus en plus cher selon la gamme

money-1885540_1280(2)

Selon le constat de certains professionnels en la matière, les tarifs au mètre carré ont progressé de près d’un millier d’euros en trois ans et demi. Plus précisément, ils ont grimpé de 1 680 euros durant cette période.

Avec 2 340 euros le mètre carré en 1998, les prix de l’immobilier parisien se sont considérablement accrus en vingt ans. Ils ont été multipliés par quatre en euro courant et par trois en euro constant.

Si certaines zones proposent encore des prix plus ou moins abordables, d’autres ont d’ores et déjà franchi un seuil symbolique. Le XIXe arrondissement offre la grille tarifaire la moins chère de toute la zone.

Celle-ci s’établit à hauteur de 7930 euros par mètre carré. Pour d’autres territoires plus luxueux, les potentiels acheteurs ont intérêt à avoir un lourd budget s’ils veulent acquérir les plus beaux espaces de la capitale.

Dans neuf arrondissements, la tarification dépasse les 10 000 euros. Dans le VIe, le prix s’élève plus concrètement à 13 150 euros. Cette somme peut grimper jusqu’à une vingtaine de milliers d’euros selon certains critères liés à la qualité de l’immeuble, de l’appartement, de l’étage et du quartier. Bien évidemment, ces lieux sont monopolisés par les ménages les plus fortunés.

Investir 100 000 euros à Paris

paris-3193674_1280

Étant donné le niveau actuel des prix de l’immobilier dans la capitale, un investissement d’une centaine de milliers d’euros pourrait vous offrir une chambre de bonne dans les beaux quartiers de la ville.

Dans le Ve arrondissement, les tarifs avoisinent les 12 329 euros le mètre carré. Ainsi, si vous avez 100 000 euros à placer, vous pourriez vous acheter un studio de 7 à 8 mètres carrés en premier étage. Il vous faudra mettre un peu plus d’argent car la surface minimum est de 9m2.

Du côté de la zone populaire des Épinettes, des spécialistes immobiliers ont récemment cédé un bien à 8 892 euros le mètre carré.

Acquérir jusqu’à 4 pièces avec 500 000 euros

paris-4011990_1280

Le prix des biens ne varie pas qu’en fonction de la notoriété du territoire convoité. Dans le XVIIIe, un demi-million d’euros peut tout aussi bien valoir un studio prêt à habiter qu’un appartement plus spacieux doté de 4 pièces indépendantes à rénover. À vous de choisir si vous voulez rénover ou directement habiter l’espace en ayant une plus petite surface à votre disposition.

Dans les plus beaux quartiers, ce montant vaut un deux-pièces d’une quarantaine de mètres carrés ou une pièce de 30 à 39 mètres carrés selon la qualité et l’état de la construction. Si vous avez une marge financière plus ou moins exploitable, il est recommandé d’opter pour des logements en nécessité de rénovation.

Cette option vous permet d’entreprendre des projets de réhabilitation dans votre nouvel appartement plus spacieux que si vous avez acheté un bien prêt à habiter. Bon nombre d’acquéreurs ont d’ores et déjà testé la méthode et semblent en être satisfaits. Quelques-uns se sont même lancés à la recherche des anciennes loges de gardienne en rez-de-chaussée ou des souplex.

Entre autres, un appartement de quatre pièces de 71 mètres carrés dans le quartier des Batignolles a récemment été vendu à 500 000 euros. Ce fut une opportunité à ne pas rater dans un quartier aussi tendance.

Le plancher de l’appartement devait être surélevé. En raison de ces travaux, le bien a été cédé à un prix plus ou moins accessible alors que le coût moyen au mètre carré dans cette zone est de 10 000 euros.

Occuper tout un appartement familial pour un million

paris-3296269_1280(2)

Si vous êtes en quête d’un logement pour votre famille, comptez jusqu’à 1 million d’euros pour trouver l’appartement idéal, soit doté au minimum de 3 chambres. Dans les quartiers peu convoités, la recherche s’effectuera commodément. Elle le sera moins si vous ciblez des zones fortement prisées. Dans le meilleur des cas, on vous proposera une surface de 40 à 50 mètres carrés pour cette somme.

Selon des professionnels de la vente immobilière, il est quasi impossible de trouver un appartement familial à 3 pièces et plus dans les plus beaux quartiers de Paris avec un investissement à un million d’euros en poche. À Auteuil dans le XVIe, la somme vaut un espace à 2 pièces maximum. De même, vous pourriez acheter un grand deux-pièces rive gauche.

Pour avoir des biens plus généreux en matière d’espace, autrement dit, si vous désirez acquérir un 3 pièces et plus, il faudra faire des concessions au niveau du quartier et de l’état du bien.

Sur la rue d’Amsterdam, des négociateurs, spécialistes de la vente dans l’immobilier, ont récemment conclu une transaction d’un six-pièces de 145 mètres carrés en rez-de-chaussée contre une somme à 1 million d’euros.

S’offrir les cadres les plus prestigieux de Paris

 

Les ventes à plus de 30 000 à 40 000 euros le mètre carré concernent exclusivement des espaces spécifiques dont les appartements de réception, les logements familiaux très spacieux, les hôtels particuliers et quelques maisons, dites pied-à-terre, spécialement luxueux. Les prestations sont quasiment standards à ces tarifs. Cela inclut une ou deux pièces confortables associées à un espace de vie adapté.

La similarité de ces biens réside dans le fait qu’ils soient tous situés dans les quartiers les plus prestigieux de Paris. Et aussi, ils sont généralement tous dotés d’une vue imprenable sur les monuments symboliques de la capitale. En particulier, les concernées affectent les zones comme l’île Saint-Louis, l’avenue Montaigne, Saint-Germain-des-Prés ou la place des Vosges.

En général, l’espace est d’ores et déjà décoré et aménagé. Les vendeurs prennent le soin de recourir à des professionnels en la matière en vue d’obtenir un rendu final satisfaisant, mais surtout attractif.

L’objectif est de séduire les potentiels acquéreurs par un décor prestigieux qu’ils pourront changer à l’issue de la transaction si tel est leur souhait. Néanmoins, certains biens sont lancés sur le marché brut, soit sans aménagement ni décoration.

Quelques biens spécifiques offrent une vue à 360° sur tout Paris. Ce cadre ne s’acquiert pas facilement, c’est sûr et certain. La hauteur sous plafond peut atteindre jusqu’à 7 mètres. Prenez garde si l’annonce propose de nombreuses possibilités d’aménagements. Cela implique souvent la nécessité de gros travaux avant que la surface soit de nouveau habitable.

Aucune limite pour 5 millions d’euros

eiffel-tower-2000717_1280

Une fois le seuil des 5 millions d’euros franchi, les contraintes n’existent plus pour les futurs acquéreurs. Vous n’avez plus à vous soucier du quartier au sein duquel vous souhaitez vous installer.

Vous avez donc plus de liberté dans votre sélection que vous vouliez un duplex sur l’île Saint-Louis, un petit espace privé avec jardin dans le VIe et le VIIe arrondissement ou encore le dernier étage d’une bâtisse avec une vue imprenable sur le parc Monceau.

Les récentes ventes de cette valeur concernaient un hôtel particulier de 450 mètres carrés sur quatre niveaux. La hauteur sous plafond est en principe de 6 mètres et la terrasse est incluse dans le tarif.

Le cadre est plus qu’idéal pour l’accueil de vos invités lors de la pendaison de crémaillère à l’occasion de la nouvelle acquisition. N’oubliez pas de faire remarquer la vue exceptionnelle du parc depuis votre terrasse.

Avec 5 millions d’euros, certains acheteurs ont pu acquérir une maison entière d’une surface de 193 mètres carrés dotée d’un petit jardin dans le VIe. D’autres se sont offert un appartement de plus de 200 mètres carrés localisé dans les plus beaux quartiers de Paris. Imaginez l’espace que vous pourriez avoir avec plus de 5 millions d’euros.

Des conditions plus attractives du côté des autres départements

house-3796340_1280(1)

L’inflation immobilière a affecté toute l’île de France. À l’évidence, la banlieue n’a pas été épargnée. Cela concerne notamment les trois départements de la petite couronne. La hausse des prix en Seine-Saint-Denis est similaire à celle enregistrée à Paris. Elle s’est établie à 5,6%, soit à 3 450 euros le mètre carré.

Dans les Hauts-de-Seine et dans le Val-de-Marne, l’augmentation s’est respectivement établie à 4,8% et à 4,2% correspondant à 5 750 et 4 470 euros le mètre carré. Pour trouver des surfaces beaucoup plus abordables dans toute la région francilienne, il faut davantage s’éloigner du centre de la métropole. En Seine-et-Marne, la hausse est à 0,2% pour 2 600 euros le mètre carré. Dans le Val-d’Oise, ces quotas s’établissent à 0,9% et à 2 680 euros.

Si vous prévoyez un projet d’investissement dans la pierre dans la région francilienne, mais que vous n’avez pas beaucoup d’argents à disposition, orientez-vous davantage vers les départements plus éloignés du centre de la métropole.

Sinon, faites une demande de financement de longue durée tant que cela est encore possible. De plus, les taux de crédit ne prévoient aucune progression préoccupante pour le moment.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s