A quelle heure peut-on tondre sa pelouse ?

Pelouse ou tapis vert, cet aménagement est une véritable valeur ajoutée à notre décoration extérieure. Que ce soit pour une touche décorative ou un vrai mode de vie, la pelouse devient un incontournable dans nos quotidiens. Petit tour d’horizon sur cette partie de la maison qui accueille nos meilleurs moments.

Petit historique de la pelouse

La pelouse existait déjà au temps du moyen âge en Europe, elle était alors un endroit pour faire paître les vaches, moutons, chevaux, etc … Historiquement, c’est dans les jardins de Versailles que sont apparus les premiers espaces verts et plus particulièrement ce qu’on appelle « la pelouse ».

Grâce au climat propice de l’Europe, la pelouse a envahie tous les jardins et toutes les classes bourgeoises et avec le temps, l’idée de la faire plus grande et plus spécifique. Cela a évolué au cours du temps avec les différentes innovations et inventions autour de tout ce qui est espace extérieur.

Espace vert chez soi

Il est toujours conseillé d’avoir un petit espace vert chez soi que ce soit pour son propre bien être ou ne serait-ce que pour un acte qui soutient la cause de la protection de l’environnement.

Une pelouse c’est à la fois une source d’esthétisme, une idée de décoration pour embellir votre jardin ou simplement pour suivre les tendances du moment, elle restera à coup sûr votre meilleur atout pour égayer votre jardin.

La pelouse favorise aussi la santé du sol et aide à une meilleure protection contre l’érosion. C’est une source d’oxygène qui améliore la qualité de l’air.

Avoir une pelouse chez soi est donc très avantageux, toutefois il est souvent difficile de l’entretenir ou plutôt de trouver le bon moment pour tous les soins que cela nécessite.

Avant de prendre la décision d’avoir une pelouse chez vous, choisissez d’abord la variété de gazon adaptée à votre usage.

Il est conseillé de suivre plusieurs étapes et aussi avoir beaucoup de patience afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles.

Tout d’abord, le sol doit être bien préparé. Il faut que la terre soit riche et bien drainée. Pour bien planter les graines, il faut semer à la volée en croisant vos gestes.

Ensuite, divisez la zone à semer en plusieurs parties et pour finir arrosez le sol à la pomme d’arrosoir.

Préparation du terrain pour accueillir le gazon

Pour préparer le terrain qui va accueillir la future pelouse, le traitement chimique est conseillé. Vous n’aurez qu’à utiliser du désherbant pour vous éviter une tâche longue et fastidieuse dans l’élimination des mauvaises herbes.

Pour faire place nette, la meilleure solution est de travailler le sol, sauf si l’herbe en place ne vous convient pas.

Force est de constater que les graminées et les autres plantes sauvages qui y ont poussées ont cet avantage d’être adaptées au sol et au climat de votre jardin. Souvent, elles forment un gazon rustique, qui, avec de l’entretien, donne un résultat satisfaisant.

  • Amendez et travaillez

Pour une surface de plantation petite, vous devez retirer les plaques d’herbes en place avec l’aide d’une houe. Placées en tas, celles-ci se composteront pour vous fournir un terreau intéressant pour l’année à venir.

Trois à quatre mois avant le semis, pensez à bêcher ou labourer votre terrain. Durant cette opération, profitez-en pour retirer les souches des mauvaises herbes vivaces, les cailloux. Ensuite amendez les sols acides via du calcaire broyé.

En période automnale, épandez du fumier déshydraté, du compost, de la vinasse de betterave ou d’autres matières organique sur votre sol travaillé. Vous pouvez également opter pour le semis d’engrais vert. Trois semaines avant le semis, vous devez ameublir votre sol.

  • Tassez le sol

Pour cette opération, il est conseillé de travailler par temps sec, en vous munissant d’un rouleau de 100 kg. Votre terrain doit être prêt pour le semis. Pour cela, effacez toutes les imperfections et faites disparaitre toutes les traces (brouettes, piétinements, engins).

Pour un terrain plat, vous devez poser des piquets de niveau. Pour cela, effectuez des profils au râteau et joignez-les entre eux. Délimitez des carrés de différentes surfaces, selon la taille de votre pelouse, via un piquetage.

Quelle est la meilleure saison pour semer son gazon ?

Sachez que les meilleures périodes pour semer du gazon sont en automne et au printemps.

Pourquoi en automne ?

Parce que c’est le moment propice pour obtenir un sol humide et qu’il est alors facile de retourner la terre. En outre, vous n’aurez pas besoin d’arroser constamment.

Pourquoi au printemps ?

Semer votre gazon durant le printemps peut vous sembler étonnant mais c’est faisable.

Il suffit juste de toujours bien arroser puisque le sol est sec en cette période. Pour faciliter votre tâche, il est conseillé d’installer des arrosoirs automatiques du fait de leur praticité.

Maladies qui touchent la pelouse

Les champignons sont les premiers ennemis de la pelouse. Leur présence lui fait perdre son vert naturel, pour prendre une couleur brunâtre.

Généralement, ces champignons se propagent lors des fortes chaleurs ou en cas de forte d’humidité. Pour éviter que cela ne se produise, il est conseillé d’arroser modérément la pelouse, surtout le soir.

Comment bien entretenir sa pelouse ?

Pour la survie de votre pelouse, il est indispensable d’accorder une importance particulière à son entretien. Comme toute plante vivante votre pelouse a besoin d’attention et d’entretien, et ce sur le long terme.

Il est donc important de continuer à entretenir son espace extérieur au fur de l’année et ce, même en période hivernale. Tout d’abord, il faut savoir que cela nécessite beaucoup de conditions. Il faut savoir bien définir déjà en premier lieu le type de pelouse que vous souhaitez avoir.

Afin d’obtenir de bons résultats, une pelouse a régulièrement besoin d’être :

  • Arrosée de temps en temps pour qu’elle ait suffisamment d’eau en période estivale.
  • Taillée pour qu’elle puisse se densifier et donner un aspect homogène. En outre, c’est un bon moyen pour lutter contre les mauvaises herbes.
  • Fertilisée avec de l’engrais pour apporter les éléments nutritifs nécessaires à son développement

L’utilisation d’engrais figure parmi les bonnes pratiques pour bien prendre soin de son gazon. Évidemment, il existe également d’autres astuces afin d’obtenir un bon résultat. Ainsi, préférez des engrais qui ont une propriété désherbante, ce qui est très pratique au quotidien et permet un gain de temps non négligeable.

  • Désherber sa pelouse, les bons gestes

Avant de procéder à cette action, observez les plantes qui ont poussées sur votre gazon. En effet, certaines sont jolies et difficiles à enlever, comme ce qui est le cas des pâquerettes ou des boutons d’or. Tandis que d’autres sont faciles à retirer comme le liseron, le plantain ou le pissenlit.

Notons que le pissenlit est une plante qui se propage très vite si vous la laisser pousser ou monter en graines. En effet, un simple coup de vent permet de faire voler ses graines sur plusieurs mètres. Comment les éliminer ? Un simple couteau permet de les extirper de la pelouse. Cette solution est d’ailleurs la plus radicale.

Pour faire disparaitre les liserons, chardons et orties, une tonte régulière du gazon est indispensable.

Quant au plantain, qui pousse au ras du sol avec des feuilles larges, il peut facilement échapper aux lames de l’appareil. Ainsi, la meilleure méthode serait de couper chaque touffe manuellement, au couteau.

Enfin, dans la gamme des produits naturels, le calcaire contribue à limiter le développement des boutons d’or. En plus de les faire disparaitre progressivement, ce produit augmente le pH du sol.

Pour garder un aspect naturel de la pelouse, pourquoi ne pas tolérer quelques fleurs sauvages ? D’ailleurs, vous pourrez déguster en salade, les pissenlits qui n’ont pas été touché par les pesticides.

Tondre sa pelouse, ce qu’il faut savoir

Parmi toutes les tâches que l’on effectue pour entretenir son gazon, la tonte d’une pelouse est sans doute la plus connue et la plus courante. On n’imagine pas en effet laisser son gazon à l’abandon. Le résultat serait un aspect négligé dès les premières semaines, et au bout de quelques mois, un aspect de terrain vague.

Il est évident que la tonte de la pelouse est une tâche vraiment essentielle et entretenir son gazon est un travail à effectuer régulièrement et pourrait donner un aspect négligé à votre jardin dans le cas contraire.

Notons qu’il est certes utile de tondre sa pelouse régulièrement mais il ne faudrait pas oublier également qu’il ne faut pas tondre trop court car cela risquerait de la fragiliser.

Pour ce faire, tondez dans des sens différents pour alternez les sens des coupes.

Il est également à noter aussi que le fait de tondre sa pelouse à une heure et à un moment régulier densifierait le gazon

C’est aussi la meilleure façon de lutter contre les mauvaises herbes et les nuisibles.

L’idéal serait de tondre sa pelouse à 1/3 de la hauteur totale de l’herbe.

Pour un jardin plat, on est obligé d’opter pour une technique différente : une tonte horizontale.

Par contre, pour les jardins en pente la tonte doit se faire en diagonal dans les descentes afin d’homogénéiser les hauteurs.

  • Que faire de la tonte de gazon ?

Après avoir effectué le travail de taillage vous allez surement vous retrouver très vite avec un gros volume d’herbe coupée. Comment s’en débarrasser ?

La technique la plus simple est de l’entreposer dans un coin du jardin. Toutefois, cela peut donner un aspect moins esthétique à votre extérieur.

Vous pouvez également l’emmener dans une déchetterie. En plus d’être un service gratuit c’est aussi très écologique. Petit inconvénient, vous serez obligé de vous déplacer.

Une des techniques que beaucoup utilisent est de laisser l’herbe coupée sur la pelouse. En plus d’être moins énergivore, l’herbe coupée pourra servir d’engrais. Toutefois, cette technique vous obligera à tondre fréquemment.

Vous pouvez également utiliser la tonte de pelouse afin de faire du compost. Cela vous permettra d’obtenir de l’engrais pour toutes les plantations de votre jardin. Cela implique d’acheter un composteur ou d’en fabriquer un soi-même.

  • Les différents types de pelouse

À chaque pelouse correspond une variété de gazon.

Beaucoup de critères doivent être pris en compte, en fonction du climat local ou encore si vous avez des enfants. Dans ce cas, il vous faudra des pelouses beaucoup plus résistantes.

  • Le plus célèbre de tous est le ray-grass anglais avec ses feuilles assez larges, elle est facile d’entretien et dure environ 5 ans. De plus elle n’est pas très sensible à la sècheresse.
  • Il y aussi la fétuque rouge, un gazon très fin et compact s’adaptant à tous les climats.
  • Le pâturin des prés quant à lui préfère les sols légers.
  • L’agrostide commune est un peu moins résistante au piétinement malgré sa bonne souplesse et sa densité généreuse. Elle a tendance à jaunir en hiver.
  • La fétuque ovine résiste bien à la sècheresse mais elle est souvent lente dans sa poussée.
  • La crételle des prés est une espèce surtout utilisée pour la création de pelouses rustiques.
  • Les meilleurs outils pour bien entretenir sa pelouse

Il y a en effet plusieurs appareils qui vous permettent de tondre la pelouse, dont la tondeuse manuelle. Elle est d’une conception simple mais plutôt efficace, robuste et écologique. Il faudra juste bien affuter sa lame pour son bon fonctionnement

La tondeuse électrique ou le robot tondeuse, sont à privilégier si vous disposez d’un petit jardin.

Le tracteur tondeuse de son côté vous fait gagner du temps et il reste très pratique pour tondre les grandes pelouses.

Enfin, le coupe-bordure vous est utile pour une bonne finition car il vous permet d’atteindre les zones les plus difficiles.

  • Bon à savoir

Il est à noter que la meilleure façon d’obtenir un bon résultat de votre pelouse est de ne pas attendre trop longtemps pour tondre car plus le gazon est haut et dense plus il sera compliqué à couper.

Tondre sa pelouse : les bonnes préparations

Il est recommandé de toujours ramasser les cailloux éparpillés ainsi que les vieilles branches mortes avant d’entamer le travail. Vous vous débarrassez ainsi de tout ce qui peut gêner le passage de la tondeuse. Ceux-ci risquent en effet d’user la lame ou le carter de votre tondeuse.

Ensuite, pour que la tonte soit plus efficace il est très important d’attendre que la pelouse soit bien sèche.

N’oubliez pas de vérifier la lame ou le carter au cas où ils auraient besoin d’un affûtage pour un meilleur résultat. L’idéal est de changer la lame au moins une fois dans l’année.

Évitez de pratiquer la tonte en période de canicule. Cela favorise le risque de faire jaunir rapidement votre pelouse.

  • La fréquence de tonte

Généralement, la meilleure fréquence de tonte de la pelouse est tous les 15 jours en automne ou au printemps.

Il est inutile de tondre pendant l’hiver par contre. Le mieux est de la tondre un peu avant l’hiver et à hauteur d’environ 3 cm.

Il est bon de savoir qu’une douzaine de tontes par an suffisent pour un bon entretien de vos pelouses.

Notons que malgré une bonne tonte, les mauvaises herbes restent. Dans ce cas, il suffit juste de les enlever manuellement et surtout d’éradiquer les racines.

C’est pourquoi une tonte régulière de la pelouse évite la propagation des mauvaises herbes.

Il est à noter que cet arrachage manuel est plus facile après un arrosage et avant la tonte.

Il est inutile et voire même dangereux de tondre sa pelouse lors d’un temps orageux ou pluvieux.

  • Les heures propices à la tonte

Effectivement, il est essentiel de préciser qu’il y a des horaires à respecter pour tondre sa pelouse. Si vous n’avez le temps pour tondre la pelouse que le weekend, sachez que l’heure idéale est fixée par la loi : de 9h à 12h et de 15h à 19h. Pour les jours fériés, la matinée seulement de 10h et 12h.

En semaine, il est possible de tondre entre 8h30 et 12h et 14h et 19h.

Les règles sont différentes d’une commune à l’autre, surtout les dimanches et jours fériés. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie.

L’objectif de cette règlementation est de favoriser le respect entre voisins. Tondre sa pelouse peut en effet nuire à la tranquillité de votre voisinage étant donné que cette activité rentre dans le cadre des nuisances sonores.

  • Le regarnissage de la pelouse

Le regarnissage de la pelouse consiste à combler une partie de la pelouse abimée. Il existe d’ailleurs un gazon spécial, prévu à cet effet, sur le marché actuel. Il pousse très vite et redonnera meilleure allure à votre pelouse en quelques semaines seulement.

Autre alternative à la pelouse : le gazon artificiel

Étant donné que les pelouses naturelles demandent beaucoup d’entretien, il vous est peut-être arrivé de penser à opter pour les pelouses artificielles.

  • Les avantages

Nombreux sont les avantages avec ce type de pelouses : en effet, vous n’aurez plus besoin d’arroser, vous disposerez toujours d’une pelouse uniforme avec un aspect esthétique décoratif.

Votre gazon restera vert tout au long de l’année et vous n’aurez pas à faire des entretiens permanents.

  • Les inconvénients

Cependant, la pelouse artificielle présente aussi certains inconvénients. Comme toute chose, elle n’est pas éternelle puisqu’en cas d’utilisation prolongée, le gazon artificiel s’aplatit au fil du temps.

Toutefois, si vous optez pour une pelouse artificielle, n’oubliez surtout pas que sa pose exige l’intervention de professionnels.

Laisser un commentaire