Nos conseils pour investir dans un parking

La pierre est sans aucun doute un investissement sûr et rentable. Vu la tendance du marché, et la chute des crédits à la consommation, de plus en plus de particuliers souhaitent se lancer dans ce placement. Et pour ceux qui sont déjà propriétaires, trouver des placements plus originaux pour diversifier est un must. Il en va de la réussite des investissements.

Les experts proposent notamment différents marchés dans la pierre. L’un de ceux qui semblent présenter de nombreux avantages est par exemple le parking. C’est un placement tendance, à moindre risque et avec de fortes rentabilités.

Du moins, ce sera le cas si vous savez comment bien gérer votre investissement. Pour investir dans un parking, voici quelques conseils que vous ne devez pas minimiser.

Choisir le bon placement

piggy-bank-2889042_1280(7)

Comme pour tous les placements dans l’immobilier, investir dans un parking nécessite minutie et rigueur. La rentabilité de votre investissement dépend notamment du choix de votre bien immobilier. Il faut entre autres trouver le bon emplacement.

  • Où investir ?

La question est souvent de savoir si vous devez investir dans la capitale et les grandes agglomérations ou en province. Il est vrai que dans les grandes villes, les demandes de location de parking sont plus nombreuses. Néanmoins, le prix de vente de ce bien est également optimisé. Il vous faudra en moyenne entre 15 000 et 50 000 euros pour un parking dans les grandes villes.

Vous pourriez négocier un meilleur prix en optant pour les provinces. Le prix sera ici de 6 000 à 15 000 euros environ. Les demandes sont toujours intéressantes. Les parkings sont fortement plébiscités en France.

  • Copropriété ou SCPI ?

Investir dans un parking en solitaire n’est pas conseiller. Cela présente trop de risques et nécessite un investissement très important. Vous avez cependant le choix entre acheter en copropriété ou investir dans une SCPI.

Dans la majorité des cas, les investisseurs optent pour la pierre papier. C’est un placement sûr, facile à gérer et qui vous exonère de toutes les responsabilités qui incombent généralement tous les propriétaires. Vous n’avez pas à vous charger entre autres de l’entretien des lieux, de la publicité du bien, etc. Vous n’avez qu’à toucher les revenus nets de la location, à savoir environ 4 % par an.

  • L’environnement du bien

Dans tous les cas, vous devez vérifier l’environnement de votre futur placement. Un parking se doit entre autres d’être facile d’accès. Un bâti en centre-ville ou à proximité des aéroports serait par exemple une bonne idée.

En outre, vous devez trouver une zone sûre, où les clients pourront circuler librement à n’importe quelle heure de la journée.

Pour un parking, il faudra l’aval des services de l’urbanisme de la région. C’est un projet d’envergure qui peut impacter sur le style général du quartier. Pour éviter les pénalités, vous devez donc vous informer sur les normes en vigueur.

  • La taille du patrimoine idéal pour un parking

Enfin, il faudra bien plus qu’une simple résidence pour créer un parking. Ce doit être un immeuble qui s’étale sur plusieurs niveaux, en hauteur comme en sous-sol. Pour une meilleure rentabilité, vous devez pouvoir accueillir des centaines, voire des milliers de voitures.

À titre d’information, pour un parking privé, vous devez avoir un espace de 2,5*5m par voiture. L’emplacement devra être plus large pour un stationnement pour personne handicapée. Il sera de 3 m de large sur 5 m de long.

Les frais à prendre en compte dans un investissement de ce genre

wallet-2292428_1280(6)

Il y a différents frais que vous devez prendre en compte lors d’un investissement dans un parking. Ces derniers peuvent notamment impacter sur le rendement général de votre projet. Focus.

  • Les frais de copropriété

Si vous achetez en copropriété, sachez entre autres que cela implique des frais. L’entretien de l’établissement sera en effet à la charge de tous les copropriétaires. Chacun s’engage pour sa quote-part. Le budget annuel sera voté lors de l’Assemblée Générale.

  • Les impôts sur le revenu

À l’instar de tout autres placements immobiliers et investissements classiques, les revenus du parking seront sujets à des participations sociales. Les impôts sur le revenu varient au cas par cas. Vous payerez moins si vous êtes éligibles pour certains dispositifs de défiscalisation ou si vous avez opté pour un régime microfoncier qui vous ouvre les portes à 30 % d’abattement en moyenne.

  • Les taxes foncières

La propriété d’un parking vous expose aussi aux paiements de taxes foncières. Ces patrimoines immobiliers font parties intégrantes de vos propriétés.

La taxe en question varie selon les agglomérations, la taille du bien en question et l’assiette fiscale du contribuable. Pour être sûr de ne pas payer trop de charges pour la propriété de votre bien, faites appel à un avocat fiscaliste. Ce dernier se chargera de l’établissement de vos déclarations de revenus et de la protection de vos droits auprès du FISC.

  • Les frais d’entretien des lieux

Enfin, il y a bien évidemment, les frais d’entretien des lieux. Pour rentabiliser votre parking, vous devez aussi vous lancer dans des travaux de rénovation en tout genre. Vous devez remettre aux normes les installations de votre établissement. Cela vous minimisera non seulement les risques de carences locatives, mais valorisera aussi le bien en cas de revente à l’avenir.

Comme pour n’importe quel placement immobilier, il faut notamment détenir le bien pendant quelques années pour être sûr d’en tirer des bénéfices à la revente. Il s’agit donc toujours d’un investissement sur le long terme.

Rentabiliser son parking : les détails qui font la différence

architecture-3632974_1280

Les parkings ont le vent en poupe actuellement. Et pour cause, nous ne pouvons plus nous passer de voiture, sans pour autant l’emplacement pour les mettre quand elles sont immobilisées.

Ainsi, plusieurs prestataires sont disponibles, et ce, aussi bien dans la capitale que dans les autres régions de l’hexagone. Pour rentabiliser votre établissement, voici quelques conseils.

  • La qualité des installations

Soignez en amont la qualité des installations. Les parkings couverts séduisent davantage les clients. Leur voiture est ainsi protégée des grêles, des fientes d’oiseaux, de l’humidité et des éléments extérieurs. Vous pouvez faire payer plus pour ces emplacements de qualité.

L’accès à vos places de parking doit également être facile, et ce, aussi bien pour les personnes à mobilité réduite ou pour toute la clientèle. Il faudra s’attarder sur l’exposition des stationnements, l’emplacement des rampes d’accès, etc.

  • La sécurité des boxes

Il faut également insister sur la sécurité des boxes que vous proposez. Les meilleurs parkings, ceux les plus plébiscités, proposent des caméras de surveillance dans les boxes, une surveillance constante des biens des clients, une ronde faite par des agents de sécurité professionnelle, etc.

L’accès aux places de parking devra être surveillé. Il faudra présenter des pièces d’identité pour ce faire. Il faudra également avoir la facture pour obtenir les clefs de la voiture.

  • La diversité des prestations

Un bon parking doit savoir diversifier ses prestations. Vous aurez plus de chance de rentabiliser votre placement si vous avez la capacité d’accueillir aussi bien les quatre que les deux roues par exemple.

Facilitez la vie à vos clients et assurez-leur un maximum de confort en leur proposant une navette de transport pour les conduire à l’aéroport ou les récupérer. C’est une tendance actuellement.

Vous pouvez également présenter des services de nettoyage et d’entretien des véhicules qui vous sont proposés. Ce peut être utile pour les clients qui comptent s’absenter pendant plusieurs semaines.

  • La disponibilité des services

Un parking se doit d’être disponible 24 h/24 et 7J/7. Les clients doivent pouvoir entreposer leur véhicule dans votre établissement de jour comme de nuit et y avoir accès quand bon leur semble. Ceci peut certes compliquer davantage la gestion de votre placement. Néanmoins, c’est un mal nécessaire pour séduire les clients.

  • Profiter de la digitalisation

Actuellement, pour se faire un nom dans ce secteur, profiter de la digitalisation est un must. Un site interactif permet non seulement de mettre en valeur vos prestations, mais aussi de séduire davantage de clients. Ces derniers peuvent dans ce cas réserver leur place de parking en ligne, demander un devis, confirmer leur heure de départ et d’arrivée, etc.

Pour une digitalisation réussie de votre parking, vous devez opter pour un site responsive. La majorité des internautes se connectent de nos jours sur tablette ou Smartphone. Un site qui s’ouvre facilement sur n’importe quel écran est un atout pour votre placement.

  • La transparence des devis

Enfin, sachez que les parkings doivent obéir à la règle de « transparence de devis ». Dans ce secteur, cela ne se traduit pas uniquement par la présentation d’un devis clair aux clients. Il s’agit aussi de proposer à ces derniers de consommer avant de payer la facture. Dit simplement, vos clients ne devront payer la prestation qu’à leur retour de voyage. De quoi les rassurer et leur faciliter la gestion du budget de leurs vacances.

Comment fixer le bon loyer pour votre parking ?

multi-storey-car-park-502959_1280

Mais il reste une problématique importante : comment fixer le bon loyer pour votre parking ? Il en va en effet de la rentabilité de votre placement. Si vous proposez des prestations trop chères, vous risquez de rebuter les clients.

D’un autre côté, si vous avez un loyer moins cher que celui proposé sur le marché, vous risquez non seulement la faillite, mais aussi de décourager certains particuliers. En effet, une prestation trop modique équivaut encore aujourd’hui à une mauvaise qualité de service.

  • Le rendement moyen d’un parking

Selon les sondages, un parking a un rendement moyen de 6 à 10 % avant la soustraction des impôts et des frais en tout genre. Il vous suffit de faire une étude de marché et une évaluation de votre bâti pour être sûr de trouver le loyer idéal par box.

Afin de séduire davantage de particuliers, certains propriétaires de parking proposent des prix de location dégressifs en fonction de la durée du contrat. C’est-à-dire que les clients payeront moins si la voiture reste plusieurs jours dans le même box. Les loyers seront alors fixés par jour de garde et non plus par heure.

  • Le loyer varie en fonction de l’emplacement du bien

Le loyer d’un parking varie cependant en fonction de l’emplacement du bien. Comme mentionnés au début du texte, les établissements dans les grandes agglomérations coutent toujours plus cher. Ceci est dû à la trop forte demande. Les parkings en province proposent des loyers plus modiques.

À Paris, par exemple, le prix de location d’une place de parking change selon l’arrondissement. Dans les zones les plus habitées, les prestataires peuvent fixer des tarifs plus chers. Et pour cause, la demande est en constante hausse. Tel est le cas par exemple dans le 6e arrondissement où le prix du m2 en matière de parking est également le plus cher.

Vous pouvez également fixer le loyer de votre bien en fonction de la qualité des prestations proposées. Les parkings avec 4 caméras de surveillance H24 dans chaque boxe se doivent de valoriser leurs services avec des devis plus chers. Mais dans tous les cas, ne vous éloignez pas trop des valeurs du marché au risque de perdre quelques clients.

  • Loyer parking : focus sur la loi ALUR et la loi DUFLOT

Quoi qu’il en soit, sachez que les parkings ont un mode de gestion libre. Le loyer n’est pas soumis à des plafonds comme le proposent la loi ALUR et la loi DUFLOT. Les rendements de ce genre d’investissement immobilier ne seront donc pas limités. De plus, la durée du contrat de location varie d’un cas à un autre. Ce qui laisse beaucoup de perspective aux investisseurs. Les risques de carence locative sont quasiment nuls.

La demande de parking augmente de jour en jour en France. Ceci impliquera forcément une tension sur le marché. Les analystes financiers sont optimistes. La valeur d’une quote-part de parking risque fort d’augmenter dans les années à venir. Les loyers d’une place de parking risquent fort d’augmenter de plus belle. C’est donc le bon moment pour investir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s