Combien de temps faut-il habiter dans une résidence principale avant de procéder à la vente ?

Il existe de nos jours plusieurs modèles d’investissements immobiliers. On peut citer entre autres les placements en SCPI, les locations, les achats de façades, etc …

Mais dans la majorité des cas, les particuliers penchent davantage pour l’achat en vue de revendre. C’est une valeur sûre. Et cela permet également de profiter de son bien pendant quelques années avant de le rentabiliser.

Pour espérer une plus-value dans la revente de votre résidence principale vous devez faire preuve de patience. Vendre au meilleur prix ne se décide pas à la dernière minute. Tout dépend de la valeur du marché.

Parfois, il faut patienter des années avant de revendre pour être sûr de rentabiliser votre placement. La question est : combien de temps faut-il habiter votre résidence principale avant de la vendre ?  

Résidence principale : kézako ?

mindmap-2123973_1280(19)

Pour commencer, vous devez comprendre ce qu’est réellement une résidence principale. À différents points en effet, une résidence principale diffère d’une maison secondaire selon les délais d’occupation, les différentes déclarations, et l’utilisation qu’on en fait …

  • Les normes légales pour définir une résidence principale

Selon la loi, une résidence principale vous devez l’occupez pendant au moins 7 mois par an. C’est notamment celle que vous déclarez dans les documents officiels. C’est également celle où vous recevez votre courrier. C’est votre maison la majeure partie de l’année et ce, malgré que votre résidence secondaire soit déclarée à votre nom également.

La détention d’une résidence principale vous oblige au paiement de certaines taxes sur la propriété. Les participations sociales varient en fonction de la valeur vénale du bien. Il en est aussi de même pour la résidence secondaire.

  • Une occupation effective

Pour qu’une maison soit qualifiée de « résidence principale », il faut qu’il y ait une occupation effective. Outre de laisser dormir votre placement pendant quelques années, vous n’avez donc aucun moyen de rentabiliser votre bien. C’est un investissement sur le long terme où les fonds sont bloqués.

Ce qui rebute certains investisseurs, mais qui peut tout de même présenter quelques avantages. Notamment, vous ne serez pas tenté de dépenser votre argent. De plus, vous aurez la possibilité de proposer votre bien comme garantie personnelle lors d’une demande de crédit.

  • Appartement ou maison complète ? 

On peut qualifier de « résidence principale » un appartement ou une maison complète. La taille, l’emplacement et la disponibilité ou non d’un espace extérieur n’entrent pas en considération dans la définition légale d’un tel bien. Il est possible entre autres d’avoir une résidence principale au sein d’une copropriété. En tant que propriétaire légale, vous pourriez toujours disposez de votre bien quand et comme bon vous semble. 

Vendre à bon prix son patrimoine immobilier : les astuces

mortgage-4137485_1280(1)

Mais attention, pour tirer avantage de votre résidence principale, il y a quelques bases à connaître. Vous ne pouvez vendre n’importe quand et à n’importe qui. 

  • Faire appel à un courtier expert

Le premier conseil que l’on pourrait vous donner serait de faire appel à un courtier expert. Selon que vous ayez opté pour une agence immobilière ou un prestataire indépendant, les tarifs proposés par ces derniers peuvent changer. En tous les cas, les commissions de ces derniers sont à votre charge. 

Les courtiers vous aident non seulement dans la gestion des démarches pour la réussite de la transaction immobilière, mais aussi pour la recherche des potentiels acheteurs. Ils organisent les visites. Ils gèrent les paperasses et les négociations. Ils s’occupent également de la publicité du bien afin de vous aider à trouver rapidement un acquéreur. 

Les experts de ce genre peuvent aussi vous être d’une grande aide dans le calcul de la valeur vénale de votre bien. C’est une base essentielle pour tirer un bon prix de votre résidence principale. 

  • Faire faire un diagnostic des lieux

Un diagnostic des lieux est une étape fondamentale à faire. La nouvelle loi sur la consommation insiste notamment sur le fait de passer un DPE ou Diagnostic de Performance Énergétique avant la publication de l’offre, c’est obligatoire.

Mais outre le DPE, il y a également les évaluations concernant l’amiante, les métaux lourds, les insectes et les champignons, etc… qui peuvent impacter sur la valeur au m2 du bien.

Il y a également des experts qui vous proposent de faire un diagnostic de la valeur réelle de votre résidence principale : travaux de rénovation et de remise aux normes en tout genre non compris.

  • Se lancer dans quelques travaux de rénovation

Pour gagner le plus possible de votre résidence principale, vous devez aussi faire quelques travaux de rénovations. Cela impactera aussi sur la rapidité de revente de votre bien. Les investisseurs sont généralement rebutés par les patrimoines qui nécessitent encore des travaux de réhabilitation. En outre, laisser des travaux à faire vous oblige à revoir le prix de vente de votre propriété.

Parmi les autres chantiers à faire, vous avez notamment l’isolation, le chauffage, les revêtements de sol et de mur ainsi que les canalisations et les systèmes électriques. Il faut également revoir les détails qui peuvent impacter sur l’esthétisme des lieux.

  • Choisir le bon moment pour vendre

Pour revendre à bon prix, vous devez savoir que le marché immobilier est saisonnier. Il y a des moments où vendre est facile et très rentable. C’est le cas justement en été et au printemps.

Les offres sont moins nombreuses. La compétition est moins rude. Et vous pouvez profiter d’un marché plus avantageux. Les prix sont généralement en hausse, et ce, aussi bien pour les propriétés en lot que pour les résidences principales uniques.

Il faut éviter de proposer votre bien en hiver. Comme la température extérieure, celle des investisseurs est glaciale. La majorité des acheteurs ont d’ores et déjà négocié leur prochain investissement.

Un investissement immobilier : un placement sur du long terme

money-2696229_1280(21)

Un investissement immobilier est un placement sur le long terme. Il faut occuper votre résidence principale pendant plusieurs années avant de la revendre au meilleur prix. Il reste à savoir combien de temps.

  • Un minimum d’occupation de 1 an avant la revente

Sur certains blogs et selon certains experts, il faut un minimum d’occupation de 1 an. Cela laissera le temps à votre placement de s’amortir. La valeur du bien aura augmenté de quelques centaines d’euros, voire plus en fonction de la tendance du marché.

Néanmoins, ce n’est pas un délai strict. Si vous avez eu recours à un crédit immobilier pour faire votre placement, il est recommandé de régulariser votre situation avant de revendre votre bien. 

Le délai d’occupation légale avant la revente varie aussi selon la qualité du bien en question. Pour une nouvelle construction, on peut rallonger ce dernier comme bon nous semble. Par contre, détenir un ancien bâti pendant des années peut présenter un gouffre financier dû aux différentes dépenses à engager pour son entretien.

Les avantages financiers d’une détention sur le long terme

Dans certains cas, une détention sur du plus long terme peut présenter quelques avantages financiers. C’est le cas notamment si vous avez opté pour un bien entrant sous le joug des dispositifs de défiscalisation vous faisant profiter d’un minimum d’abattement social. Les réductions de prélèvements fiscaux se calculent en fonction des années de détention du bien.

Comme susmentionné, un bien immobilier se rentabilise également au fil du temps. Plus vous gardez votre patrimoine, plus vous aurez de chance d’en tirer un bon prix. C’est d’autant plus vrai que la tension immobilière commence à se faire de plus en plus ressentir de nos jours.

  • Se fier à la valeur du marché : c’est le bon moment pour revendre

Pour décider du bon moment pour vendre, vous pouvez vous baser sur la valeur du marché. C’est le bon moment pour proposer votre bien à la vente. En Europe, on assiste à une augmentation générale de la valeur du m2. Cette tension est plus présente dans les grandes métropoles françaises comme Bordeaux, Paris, Marseille et bien d’autres encore.

Attention, la valeur de votre résidence principale varie en fonction de sa qualité, sa taille, son emplacement, son année de construction et son bon entretien. Vous pouvez notamment demander un diagnostic gratuit de la valeur vénale de votre bien en ligne si besoin est.

  • La loi reste silencieuse sur le délai de détention

Quoi qu’il en soit, la loi reste silencieuse quant au délai légal d’occupation d’une résidence principale avant la revente. Quelques modifications ont été apportées. En tant que propriétaire, vous décidez seul du moment où vous allez revendre.

Selon les notaires toutefois, il est conseillé d’attendre 2 ans avant de proposer de nouveau son bien à la revente. Cela laissera le temps de bien en profiter et au bien de prendre de la valeur.

  • Qui peut vendre une résidence principale ?

Attention n’importe qui ne peut pas présenter une résidence principale à la vente. Il faut justifier notamment de la propriété du bien. Les arnaques sont rares en matière de cession immobilière mais elles existent bel et bien en France. Il faut donc choisir à bon escient son vendeur.

  • Le propriétaire légal des lieux

Selon la loi sur la propriété, seul le propriétaire légal des lieux peut le proposer à la vente. Pour vous en assurer, vous devez simplement demander à vérifier les documents comme l’acte de propriété, les avis d’impositions, etc.

Tous les occupants d’une résidence principale n’en sont pas forcément les propriétaires. Une résidence principale peut être une location pour certains ménages. D’où l’importance également de faire des recherches dans les registres de propriétés immobilières, à la mairie ou auprès des autorités. Le nom d’un propriétaire légal doit apparaître dans les documents officiels et les archives. La cession d’un bien devra également faire l’objet d’une annonce aux JO. 

  • Le rôle des mandataires et des agences immobilières

Les mandataires ne font que remplacer les propriétaires légales dans certaines démarches concernant la vente. Ils font la visite des lieux. Ils proposent le bien à la vente sur des annonces en ligne. Ils peuvent également négocier et rédiger les compromis de vente. Mais au final, il faudra la signature du propriétaire légal pour valider le document. Lui seul décidera aussi de céder ou non le bien à un compromis de vente ou non. 

Pour rappel, il existe plusieurs types de mandataire immobilier sur le marché. Vous avez les courtiers et les agences immobilières classiques. Vous avez également les gestionnaires de patrimoines. Tous s’occupent de vous aider à trouver rapidement un acquéreur pour votre résidence principale.

Néanmoins, le paiement de chaque prestataire diffère. Selon le cas, c’est aux acheteurs ou aux propriétaires de régler les commissions des mandataires. Il faudra vous renseigner sur le sujet pour éviter les malentendus et les mauvaises surprises.

  • Les délais moyens d’une transaction immobilière

Il ne faut pas non plus vous attendre à une vente de résidence principale expéditive. En moyenne, selon le cas et la région, il faut dans les 6 mois pour qu’une transaction de ce genre soit entérinée.

Cela est dû non seulement à la recherche d’un bon investisseur, mais aussi à la latence des prestations bancaires. De nos jours, les établissements de prêts ne peuvent plus se permettre d’éluder les délais de rétractation légale de 14 jours en vue de l’obtention d’un crédit immobilier.

Ce délai peut augmenter en fonction des démarches que vous entamez. Vous risquez entre autres de patienter davantage si vous pensez vendre votre résidence principale sans l’aide d’un courtier. La publication des annonces, la gestion des emplois du temps de visite et le calcul de la valeur vénale du bien peuvent poser quelques problématiques.

Vous devez également tenir compte de la durée moyenne de l’enregistrement officiel des documents par le notaire : compromis de vente, promesse de vente ou acte de vente. Cette démarche peut prendre plusieurs semaines.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s